Vous êtes ici > Accueil > Mieux nous connaître > La plateforme des Cancers et d’Hémopathie accueil previous page
  • imprimer
  • envoyer à un ami

La plateforme des Cancers et d’Hémopathies Malignes à l’AP-HP : ONCOMOLPATH

Publié le 28 mai 2015

Objectifs, missions et organigramme de la plateforme

Les 25 dernières années ont été marquées par la caractérisation d’anomalies moléculaires caractéristiques des cancers. D’abord validées pour leurs significations diagnostiques et pronostiques, elles ont ensuite été étudiées en tant que cibles thérapeutiques donnant naissance aux traitements ciblés.

L’identification d’altérations génétiques au sein des cellules cancéreuses a débouché sur la mise en évidence de nouveaux biomarqueurs moléculaires. Ces paramètres sont aujourd’hui indispensables pour le diagnostic, la classification, le choix et la surveillance du traitement des hémopathies et de la plupart des tumeurs malignes. Leur nombre va croissant avec les progrès de la recherche et l’arrivée de nouvelles thérapies ciblées, surtout avec les méthodes d’analyses actuelles.

Aujourd’hui, ce ne sont pas moins de 50 anticancéreux ciblés qui sont disponibles. La prescription de plusieurs d’entre eux est conditionnée par la caractérisation moléculaire de prédicteurs de la sensibilité ou de la résistance.

En effet, cibler les caractéristiques biologiques de la tumeur permet de prescrire des traitements individualisés moins toxiques et plus efficaces et évite de donner un médicament s’il est inutile. Pour cela, il faut identifier les biomarqueurs de la tumeur le plus souvent par des tests de génétique moléculaire, mais aussi par immunohistochimie ou cytogénétique. L’importance de ces tests et leur coût rendent nécessaire de concentrer ces nouveaux examens au niveau de plateformes régionales de génétique moléculaire.

L’accès aux nouvelles thérapeutiques ciblées, qui s’appuie sur la réalisation des tests de biologie moléculaire, progresse fortement grâce aux référentiels de bon usage publiés conjointement par l’INCa et l’ANSM, après avis de l’HAS, et grâce au soutien financier accordé par l’INCa aux 28 plateformes de génétique moléculaire. Ceci a permis un développement considérable de l’activité des plateformes de génétique moléculaire des tumeurs et facilite l’accès aux thérapeutiques ciblées de façon équitable des malades atteints de cancers (Plans Cancer I, II et III).

L’AP-HP est à l’origine de la caractérisation de certains de ces biomarqueurs et de leur implantation dans les laboratoires de diagnostics. Elle s’est très tôt inscrite dans le déploiement de ces tests et de leur mise à disposition des patients franciliens afin de leur garantir un accès équitable aux traitements par des molécules innovantes.

Le rapport d’activité 2014 de la plateforme envoyé à l’INCa montre la réalisation de plus de 120 000 tests : 70 800 dans les maladies sanguines et 57 000 dans les tumeurs solides.

Le bilan national de l’INCa de l’activité des plateformes hospitalières de génétique moléculaire des cancers 2013 (publié en novembre 2014 cf. http://www.e-cancer.fr/) montre que ONCOMOLPATH -APHP est la première plateforme d’analyse en 2013 pour les tests suivants : cancer colorectal : KRAS, BRAF ; cancer de l’estomac : amplification de HER2 ; cancer du poumon : EGFR, KRAS ; mélanome : BRAF et KIT ; Oncohématologie (Leucémie myéloïde chronique (LMC) : BCR-ABL ; Leucémie aiguë lymphoblastique (LAL) ; Syndrome myéloprolifératif (SMP) : JAK2...

La PFGM ONCOMOLPATH APHP, première plateforme nationale est une plateforme unique qui regroupe les laboratoires d’hématologie-biologie, de biologie moléculaire des tumeurs et d’anatomo-cytopathologie. Son modèle organisationnel, calqué sur la division de l’AP-HP en groupements hospitaliers (GH) et renforcé par la complémentarité entre ses laboratoires, obéit à la charte des PFGM des cancers de l’INCa.

Ainsi l’AP-HP, impliquant ses Groupes Hospitaliers, met à disposition une plateforme multisites accessible à l’ensemble des prescripteurs et pathologistes franciliens.

Inutile de souligner que cette plateforme multisites permet et permettra la réalisation de tous les tests moléculaires, qu’ils étudient, l’ADN, l’ARN, les protéines et des complexes multimoléculaires. De fait, depuis 2013, ONCOMOLPATH a été agrée pour le diagnostic des anomalies moléculaires de ALK, MET, ROS,... indicatrices de sensibilité au crizotinib (programme AcSé) et développe le séquençage sanitaire de nouvelle génération en Oncohématologie, Génétique somatique des tumeurs solides, et atteinte germinale ou somatique de proto-oncogènes (exemple l’essai PAOLA1). La caractérisation d’anomalies géniques n’intéressant qu’une fraction de la population cellulaire fait entrevoir de nouveaux mécanismes de résistance, et de contournement de celle-ci.

L’adossement aux laboratoires de recherche présents dans les Groupes Hospitaliers assure cette continuité entre la recherche fondamentale, la recherche translationnelle et l’application médicale.

L’enjeu de cette plateforme, en cohérence avec le Plan Cancer, consiste, pour les années à venir, à assurer le déploiement d’une palette de tests de plus en plus riches, à valoriser de nouvelles méthodes d’études, à garantir un égal accès aux traitements et aux innovations, à former les médecins, biologistes et techniciens qui se destinent à ces analyses.

Missions de la plateforme

  1. Réalisation dans des conditions qualifiées incluant des délais coûts compatibles avec la décision thérapeutique des tests moléculaires sanitaires en cancérologie et hématologie
  2. Accès à l’information de tous les utilisateurs potentiels ; simplification de la demande de tests pour l’ensemble des structures sanitaires d’Ile-de-France ; mise en place d’un site web d’informations, formation de professionnels extérieurs ; serveur de résultats d’analyses
  3. Anticipation des futurs tests grace aux progrès technologiques en matière de séquençage ; insertion dans les projets de recherche ; qualification ; évaluation médico-économique des tests effectués.

Coordonnateurs de la plateforme

Coordonnateurs Pr Michel MARTY Dr Nathalie RHEIMS
Co-coordonnateurs Pr Thierry MOLINAPr Pierre LAURENT-PUIGPr Frédéric DAVI
Chef de Projet Dr Norbert-Olivier TEMBO

Membres du comité scientifique

Pr Jerôme ALEXANDRE
Dr Martine ANTOINE
Pr Jean-Baptiste BACHET
Dr Hélène BLONS
Pr Nicolas BOISSEL
Pr Jacques CADRANEL
Pr Hélène CAVE
Dr Jean-Michel CAYUELA
Dr Frédéric CHARLOTTE
Pr Christiane COPIE
Pr Diane DAMOTTE
Dr Patricia de CREMOUX
Pr Marie-Hélène DELFAU-LARUE
Pr Jean-François EMILE
Pr Jean-François FLEJOU
Pr Michaëla FONTENAY
Pr Catherine GUETTIER
Pr Corinne HAIOUN
Pr Roger LACAVE
Dr Olivier LASCOLS
Pr Antoinette LEMOINE
Pr Karen LEROY
Pr Elizabeth MACINTYRE-DAVI
Dr Véronique MEGNIN
Pr Jean-François MORERE
Dr Marc SANSON
Pr Olivier SCHISCHMANOFF
Pr Florent SOUBRIER
Dr Luis TEIXEIRA
Pr Benoit TERRIS
Pr Christophe TOURNIGAND

Accès aux équipes constituant la plateforme

AddInto